news-00499 - ROAD18

Aller au contenu
31.03.2019

La semaine Wild

Gent-Wevelgem. Kirsten Wild (WNT-Rotor) gagne au sprint devant Lorena Wiebes, Paternoster et Bastianelli.


Le sprint de Gent-Wevelgem 2019 | © Valcar-Cylance / Twila F. Muzzi

Un "full gas program" attendait les coureuses ce matin au départ de Ieper pour cette 5ème manche du Women's WorldTour. Un Gent-Wevelgem qui proposait 137 km, et comme de tradition, quelques bergs (comme le spécifique Kemmelberg et ses rugueux pavés), des plugstreets et de la vitesse. La CCC-Liv, la Mitchelton-Scott et la Team Sunweb s'activaient d'ailleurs rapidement en tête de peloton. Résultat : 43 km/h de moyenne sur la première heure. La Boels-Dolmans apparaissait dès le Baneberg (km 48). Le premier enchaînement Kemmelberg - Monteberg (km 56-60) mettait le peloton en file indienne, la Canyon-SRAM (Barnes puis Niewiadoma) ayant accéléré dans le second berg. Dans les plugstreets (km 72), ces chemins compacts en gravier, Christine Majerus et la Boels-Dolmans faisaient le forcing mais sans conséquence directe.

Romy Kasper (Alé Cipollini) partait seule à 52 km de l'arrivée. L'Allemande abordait le Baneberg (km 90) mais était revue à l'approche du Kemmelberg. Sous l'impulsion de Marta Bastianelli, les favorites se montraient au belvédère du Kemmel (km 98). Ashleigh  Moolman s'essayait vainement dans le Monteberg (km 102). Sofia Bertizzolo (Team Virtu Cycling) tentait plus loin. La Portugaise Daniela Reis (Doltcini-Van Eyck Sport), bien connue sur les routes de l'Hexagone, rentrait sur la leader U23 du WWT. L'Italienne et la lauréate de la Coupe de France 2016 étaient reprises à Ieper (km 114).

L'interminable N8 devait désormais ramener le peloton vers Wevelgem. Elles étaient encore une soixantaine en lice pour la gagne. De nombreuses attaques se succédaient en vain, dont celles des sprinteuses Dideriksen et Lepisto. Sarah Roy, Jip Van Den Bos et Demi De Jong parvenaient à breaker à 8 km de la ligne mais c'est l'Australienne qui faisait tout le travail. La meute revenait aux 5500m.

Et l'énième sprint (quasi) massif dans les artères de Wevelgem revenait à Kirsten Wild (WNT-Rotor). La Néerlandaise, vainqueur jeudi des Driedaagse, devançait de nouveau Lorena Wiebes (Parkhotel Valkenburg). Letizia Paternoster (Trek-Segafredo) prenait la 3ème place, Marta Bastianelli (Team Virtu Cycling) la 4ème.


Gent-Wevelgem 2019 | © Franck Fruch

Classement :

1 Kirsten Wild (WNT-Rotor) 3h33'34"
2 Lorena Wiebes (Parkhotel Valkenburg)
3 Letizia Paternoster (Trek-Segafredo)
4 Marta Bastianelli (Team Virtu Cycling)
5 Amy Pieters (Boels-Dolmans)
6 Lotte Kopecky (Lotto-Soudal Ladies)
7 Michela Balducci (Aromitalia-Basso Bikes-Vaiano)
8 Elena Cecchini (Canyon-SRAM)
9 Elisa Balsamo (Valcar-Cylance)
10 Marta Cavalli (Valcar-Cylance)
11 Jesse Vandenbulcke (Doltcini-Van Eyck Sport)
12 Sara Mustonen (Health Mate)
13 Marianne Vos (CCC-Liv)
14 Arlenis Sierra (Astana Women's Team)
15 Lotta Lepisto (Trek-Segafredo)
16 Nina Kessler (Team TIBCO-Silicon Valley Bank)
17 Henrietta Colborne (Biehler Pro Cycling)
18 Emilia Fahlin (FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope)
19 Roxane Fournier (Movistar)
20 Julie Leth (Bigla)
22 Pascale Jeuland (Doltcini-Van Eyck Sport)

A lire aussi :









© ROAD18
Retourner au contenu